L’Hypnothérapie: Bienfaits, pratiques et rôle

L'hypnothérapie

L’hypnose fascine et suscite les curiosités depuis longtemps. Elle n’a cessé d’évoluer, de s’adapter et de s’améliorer. Et ce, toujours en gardant pour objectif l’amélioration du bien-être des patients. La science s’est aussi penchée sur ses mécanismes et son fonctionnement afin de savoir si elle fonctionne, et comment elle parvient à apporter aux patients certaines formes de soulagement. Qu’est-ce que l’hypnothérapie ? Quels sont les différents types d’hypnose ? Quels sont ses bienfaits et quels résultats sommes-nous en droit d’attendre ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’hypnothérapie et ses principes.

Qu’est-ce que l’hypnothérapie ?

L’hypnose et l’hypnothérapie sont des termes qui désignent à la fois une technique thérapeutique, et un état modifié de la conscience que l’on appelle « la transe hypnotique ». Le terme « hypnose » trouve ses origines dans le grec « hupnoein » (ou « hypnos »), qui se traduit littéralement par « endormir » (ou « dormir »). L’hypnose désigne un état modifié de la conscience, grâce auquel une personne se trouve dans un état intermédiaire entre veilles et sommeil. Cet état est totalement naturel. Nous l’expérimentons chaque jour ! C’est le cas lorsqu’on perd la notion du temps, que l’on se plonge dans nos pensées, lorsqu’on se laisse absorber par un livre…

L’hypnothérapie désigne la thérapie par l’hypnose. Elle vise à rendre des ressources peu exploitées de notre cerveau accessibles, de façon à activer des pouvoirs d’autoguérison. Durant cet état de conscience, des suggestions sont directement émises à notre inconscient qui se connecte à notre conscient.

Les principes de l’hypnothérapie

La majeure partie des théories psychologiques se basent sur l’idée que bon nombre de nos problèmes relationnels et personnels trouvent leur origine dans l’inconscient. Nous y stockons effectivement des millions de données, qui composent une part importante de ce que nous sommes, et de notre existence. L’inconscient peut, par exemple, assimiler des diktats traditionnels, culturels ou familiaux, qui conditionnent nos comportements et orientent nos choix de vie durant des années, sans que nous en ayons véritablement conscience.

Grâce à l’hypnothérapie, nous invitons l’inconscient d’une personne à se détacher de ces idées souvent nuisibles, et à les remplacer par des idées plus justes, qui correspondent davantage à ses valeurs. Évidemment, en hypnose, la volonté et la motivation du sujet sont essentielles au succès des suggestions mentales.

À qui s’adressent l’hypnose et l’hypnothérapie ?

L’hypnothérapie s’adresse aux personnes qui souhaitent bénéficier d’une approche thérapeutique douce, leur permettant d’agir sur différents troubles et problèmes. Parmi eux se trouvent notamment :

  • Les problèmes de poids ;
  • Les addictions et dépendances : tabac, alcool, drogues et autres ;
  • L’anxiété, le stress, la dépression et les phobies ;
  • Les troubles du sommeil ainsi que les problèmes de concentration ;
  • Les douleurs inflammatoires et chroniques, les troubles digestifs et les maladies chroniques : endométriose, maladie de Crohn, troubles gynécologiques ou autres.

Cette médecine douce se montre efficace sur les douleurs, les dépendances et autres troubles.

L’hypnose n’a pas pour objectif de soigner une pathologie, mais bien d’accompagner les patients dans leurs démarches. Elle constitue une aide complémentaire très précieuse. Cependant, elle ne remplace pas un suivi médical et une prise en charge médicale pour chacun de ces problèmes.

Des contre-indications à l’hypnose médicale ?

Les personnes psychotiques ou dont le rapport à la réalité est altéré ne doivent suivre des séances d’hypnose qu’auprès de médecins spécialisés. De même, bien qu’il soit utile d’employer l’hypnose pour contrer les dépendances, il est déconseillé de le pratiquer avec des personnes ayant consommé de l’alcool ou des drogues peu de temps avant une séance. Pour le reste, l’hypnose est une pratique sans danger, durant laquelle l’individu reste conscient de ses paroles et de ses actes.

Les différentes approches de l’hypnothérapie

Tout comme il n’existe pas qu’une seule forme d’hypnose, on dénombre plusieurs approches d’hypnothérapie. Le fait qu’il existe plusieurs approches de l’hypnose permet à chacun de trouver celle qui lui correspond le plus.

L’hypnose classique

L’hypnose classique est certainement l’approche la plus simple. Toutefois, le thérapeute doit avoir suivi une formation en hypnose afin d’être capable de comprendre les symptômes qui affectent son patient. Et identifier les outils et les pratiques à mettre en œuvre pour le soulager, le traiter. L’hypnose dans son approche classique n’a rien à voir avec ce que l’on peut voir en spectacle. Ces deux approches sont pourtant souvent confondues.

L’hypnose classique telle que les hypnothérapeutes la pratiquent date de 1841. Elle fonctionne grâce aux suggestions directes, dont l’efficacité a été reconnue pour traiter les phobies ainsi que les problèmes comportementaux. Elle permet aussi de modifier le ressenti corporel. 

L’hypnose Ericksonienne

L’hypnose Ericksonienne est une forme de thérapie que l’on utilise généralement comme un outil au sein des psychothérapies. Elle a été développée par Milton Erickson, un psychiatre et psychologue renommé dans les années 1980. Son objectif est clair : permettre à l’inconscient et au conscient de coopérer afin de trouver des solutions susceptibles de résoudre les problèmes rencontrés.

En tant qu’outil thérapeutique, l’hypnose Ericksonienne se base sur l’idée que chaque individu possède en lui les ressources indispensables pour affronter n’importe quelle solution. La participation active du patient est nécessaire. Cette forme d’hypnose est indiquée pour les personnes qui rencontrent des problèmes de dépendance, d’angoisse ou des troubles obsessionnels.

L'hypnose thérapeutique pour traiter et soulager les différents troubles
L’hypnose thérapeutique pour traiter les différents maux

La Nouvelle Hypnose

Le terme « Nouvelle Hypnose », qui date de 1979, fait référence à l’approche de Daniel Azaoz. Elle s’appuie sur des techniques d’hypnose classique, et y associe certaines techniques de l’hypnose Ericksonienne. Cette approche utilise un langage particulièrement technique et une vision très moderne de l’hypnothérapie. La Nouvelle Hypnose consiste à se concentrer sur des points positifs en lien avec le patient comme ses valeurs, ses qualités, son potentiel, ses capacités et ses ressources. Pour les thérapeutes qui la pratiquent, l’objectif est de collaborer avec le patient afin de l’aider à modifier ses comportements. Elle est novatrice et très différente des autres approches de l’hypnose.

L’autohypnose

Comme son nom l’indique, l’autohypnose consiste à pratiquer l’hypnose seul(e), sur soi-même. Elle permet de le faire n’importe où, n’importe quand, et surtout sans l’aide d’un thérapeute. L’autohypnose permet une totale autonomie. Le patient qui la pratique apprend à interpeller son inconscient et à utiliser l’autosuggestion afin de traiter ses maux et de les soulager. Cette approche très personnelle de l’hypnose permet également d’atteindre un certain état d’attention et de concentration. La pratique de l’autohypnose implique de posséder une excellente connaissance de soi et de son état de transe hypnotique. L’aide d’un thérapeute est généralement indispensable au début. Ce n’est qu’après plusieurs séances que l’on parvient à apprendre l’autohypnose et à la maîtriser.

L’hypnose humaniste

L’hypnose humaniste est une autre forme d’hypnothérapie qui consiste pour le patient à agir sur son propre inconscient. À l’inverse, en hypnose classique, ce rôle est tenu par le thérapeute. Ici, l’hypnothérapeute est un guide qui accompagne son patient dans son cheminement vers la résolution et l’amélioration du problème ciblé. Le niveau d’autonomie est toutefois nettement plus important. La compréhension et la levée des blocages sont au centre de cette approche de la thérapie. D’autre part, l’hypnose humaniste se distingue par son principe hypnotique en ouverture. Elle consiste à éveiller la conscience du patient à travers une transe différente de celle proposée par l’hypnose conventionnelle.

L’hypnose de spectacle

Comme son nom l’indique, cette approche de l’hypnose est purement récréative et n’a pas de but thérapeutique. L’hypnose de rue vise simplement à faire du spectacle, à s’amuser et à amuser un public. Ce n’est en rien de l’hypnose médicale ou de l’hypnose clinique.

Les bienfaits de l’hypnose et mécanique

L’hypnose doit, par ses outils, ses techniques et l’accompagnement qu’elle implique, permettre aux individus d’accéder au bien-être et de soulager les maux qui les affectent. Elle est efficace dans de nombreuses problématiques dont certaines ont fait l’objet d’études scientifiques, comme celles qui suivent.

L’hypnose pour sortir des dépendances

L’hypnothérapie est très souvent utilisée pour aider les patients à sortir d’une dépendance. Si, dans la plupart des cas, celle-ci concerne une consommation de tabac à laquelle on souhaite mettre fin, il arrive que des cas plus lourds soient traités à l’aide de cette technique. C’est le cas des dépendances à l’alcool, aux médicaments ou aux drogues. En règle générale, on note un taux d’abandon du tabagisme allant de 30 à 40 % six mois après une séance d’hypnothérapie. Cette solution serait également plus efficace que les substituts nicotiniques pour traiter les cas de dépendance à la nicotine.

L'hypnose thérapeutique permet de lutter contre les addictions
L’hypnothérapie, très efficace pour stopper les addictions

L’hypnose pour soigner le stress et l’anxiété

L’hypnose nous invite à exploiter les pouvoirs de l’esprit. Pour cette raison, elle est souvent employée afin de soulager le stress, les angoisses et l’anxiété. L’hypnothérapie permet aux patients d’ajuster leurs attentes vis-à-vis d’événements à venir. Elle permet également de minimiser la douleur ainsi que la peur. Elle est très utile aux futurs parents qui rencontrent de l’anxiété vis-à-vis de l’accouchement, par exemple. De même, l’hypnose permet d’améliorer les perceptions corporelles de la femme enceinte.

Par ailleurs, l’hypnose s’attaque aux causes sous-jacentes du stress et en modifie nos perceptions. De cette façon, elle nous permet de réévaluer notre vision du monde et de nous libérer des stress inutiles ou superflus.

L’hypnose pour retrouver un sommeil de qualité

Les études scientifiques menées sur l’hypnothérapie montrent de véritables bienfaits sur le sommeil. Les effets de l’hypnose se mesurent sur l’activité cérébrale des personnes qui en bénéficient. Ces personnes passent plus de temps en phase de sommeil lent, qui correspond à la phase profonde et restauratrice de notre sommeil, après avoir écouté une bande sonore de suggestion hypnotique. Ces résultats sont très prometteurs, notamment pour les personnes qui souffrent de problèmes de sommeil, ainsi que pour les personnes âgées. Le recours à l’hypnose permettrait de réduire l’usage de médicaments induisant le sommeil, et ce, sans provoquer d’effets secondaires indésirables.

Bien dormir grâce à l'hypnothérapie
L’hypnose permet de retrouver un sommeil de qualité

L’hypnose pour soulager les troubles et maladies d’ordre digestif

L’efficacité de l’hypnose dans le soulagement des symptômes digestifs et notamment de ceux du syndrome du côlon irritable est aussi largement étudiée. La plupart des personnes ayant bénéficié de plusieurs séances d’hypnose hebdomadaires ont signalé une amélioration de leurs symptômes. Et la majeure partie de ces patients ont indiqué avoir continué à se sentir mieux jusqu’à six années après la fin des séances d’hypnose. Pour certains, cette amélioration des symptômes et de la qualité de vie aurait perduré encore plus longtemps.

Pour les chercheurs, il est clair que l’hypnothérapie a permis de réduire la quantité de soins à prodiguer aux patients. Elle améliore également leur confort de vie. Ainsi, l’hypnose fait partie des traitements complémentaires courants utilisés contre le syndrome du côlon irritable.

L’hypnose pour perdre du poids

L’hypnose médicale aide les personnes obèses à perdre du poids. En effet, les suggestions hypnotiques facilitent les changements d’habitudes alimentaires, ce qui peut favoriser la perte de poids et l’amélioration de l’image corporelle. Ici aussi, l’hypnose fait office d’accompagnement au changement et permet de corriger des comportements qui mettent en danger la santé des patients.

L’hypnose contre les bouffées de chaleur

Les femmes ménopausées sont nombreuses à ressentir des bouffées de chaleur, jusqu’à plusieurs fois par jour. L’hypnose est efficace pour les réduire de près de 75 % en quelques semaines, à raison de cinq séances par semaine. La thérapie conventionnelle est également efficace pour certaines femmes, mais l’amélioration ne concerne que 17 % d’entre elles.

L’hypnose pour soulager la douleur

L’hypnose est particulièrement étudiée dans le cadre de la gestion de la douleur. En effet, des méta-analyses portant sur l’hypnose et la douleur considèrent que cette méthode est efficace pour réduire la douleur liée à un grand nombre de pathologies et de maladies chroniques comme l’arthrite, la fibromyalgie ou encore, le cancer.

L'hypnothérapie pour gérer les douleurs
Lutter contre les douleurs avec l’hypnothérapie

L’hypnose pour renforcer la confiance en soi

L’hypnose est une technique que l’on peut utiliser pour aider les patients à reprendre confiance en eux. En effet, elle permet notamment de comprendre et d’identifier les causes du manque de confiance en soi. Le tout, de façon à pouvoir agir en conséquence. L’objectif est d’identifier les pensées négatives que le patient se porte, de comprendre leurs origines et d’agir sur l’état d’esprit du patient afin de le libérer de ses croyances négatives et limitantes.

Comment choisir un hypnothérapeute ?

Bien choisir son hypnothérapeute est une condition sine qua non du succès d’une hypnothérapie. Un hypnothérapeute est un spécialiste qui utilise l’hypnose à des fins de soins et d’accompagnement des patients. L’hypnotiseur est un individu capable de provoquer l’état d’hypnose. Toutefois, il ne s’agit pas d’un spécialiste formé et exerçant dans le domaine de la santé. Il intervient plutôt dans le domaine du spectacle. Il est donc essentiel de les différencier, car le contexte d’exercice de l’hypnose et les objectifs de chacun sont très différents. De plus, comme aucun organisme ni règlement ne contrôle la pratique de l’hypnose, il faut faire preuve de vigilance.

L’hypnothérapeute est un praticien sérieux, dont on peut généralement trouver les coordonnées auprès de l’Institut français d’Hypnose ou du Syndicat national des Hypnothérapeutes. Ne vous fiez pas uniquement au bouche-à-oreille. La formation aux outils de l’hypnose, l’expérience et les compétences techniques de votre praticien certifié sont tout autant d’indicateurs fiables.

Comment se déroule une séance d’hypnose ?

Si chaque praticien ou praticienne en hypnose utilise ses propres méthodes, les séances se déroulent généralement selon la même chronologie et la même logique :

  • La prise de contact. Chaque séance débute par des échanges verbaux entre le patient et le praticien, afin de permettre la constitution d’une alliance thérapeutique. Elle constitue une base essentielle pour déterminer le travail à effectuer sous hypnose, mais également pour mieux cerner les objectifs du patient et le connaître.
  • L’induction. Le praticien invite son patient à choisir un environnement qui lui permettra de susciter l’état hypnotique de façon intentionnelle, mais également à rendre les perceptions plus larges et flexibles.
  • La phase thérapeutique. Cette phrase correspond à la transe hypnotique durant laquelle le praticien émet des suggestions et des images métaphoriques au patient. Il propose ainsi au patient de modifier progressivement la façon dont il perçoit sa réalité et de quitter ses certitudes.
  • Le retour à l’état de conscience ordinaire. Après la phase thérapeutique, le patient reprend contact avec les éléments qui l’entourent et retrouve son état de conscience ordinaire. Au fil des séances, il pourra s’appuyer sur son vécu hypnotique et pourra retrouver lui-même ces sensations, par le biais de l’autohypnose.

Quelle prise en charge pour l’hypnothérapie ?

L’hypnose est une médecine douce et non conventionnelle (comme l’acupuncture). L’Assurance maladie ne prend donc pas en charge les honoraires de consultations d’hypnose thérapeutique hormis dans certaines situations :

  • Votre praticien est un médecin-hypnothérapeute conventionné secteur 1. Dans ce cas, l’Assurance Maladie prendra en charge 70 % du montant de la séance, en se basant sur le tarif de base de 25 euros. Votre mutuelle prendra en charge le reste. Attention, les médecins-hypnothérapeutes sont des praticiens très rares.
  • Votre hypnothérapeute est un médecin conventionné secteur 2. Dans ce cas de figure, l’Assurance Maladie prend en charge 70 % des 23 euros du tarif de base, mais la mutuelle ne rembourse pas le reste à charge.

L’Assurance maladie participe aux frais de vos séances uniquement si celles-ci sont dispensées par un médecin de secteur 1 ou 2. Il faudra aussi que ces séances résultent d’une prescription médicale au sein d’un parcours de soins cohérent. Pensez également à solliciter votre mutuelle. Celle-ci peut vous proposer la mise en place d’un forfait de remboursement basé sur un certain nombre de séances effectuées dans l’année. Elle peut, dans d’autres cas, fixer un budget de remboursement pour une année.

Les pratiques de l’hypnose

Hypnothérapeute par villes

5/5 - (1 vote)

Praticiens, testez gratuitement votre visibilité sur internet !

Profitez d'un audit et de conseils pour augmenter votre visibilité, et attirer de nombreux patients à votre cabinet !

Dans la même catégorie

mood_bad
  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire