La Médecine Traditionnelle Chinoise

La médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise est un système de santé antique dont les origines remontent à plusieurs milliers d’années. Si la médecine allopathique se concentre sur le traitement des maladies, la MTC tient compte du bien-être général de la personne. Et c’est ce qui la rend si unique : ses théories et ses approches. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la médecine traditionnelle chinoise.

Qu’est-ce que la Médecine traditionnelle chinoise ?

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) est un ensemble de théories et de pratiques de santé élaborées au cours des milliers d’années qui constituent l’histoire de la Chine. Cette médecine naturelle rassemble des traditions médicinales, orales, religieuses, magiques et folkloriques qui proviennent des différentes ethnies et communautés du monde chinois. Connue et utilisée depuis plus de 2 500 ans en Asie, la MTC est arrivée en Occident au début des années 1950. Cela ne fait donc que peu de temps que nous la pratiquons en France et en Europe.

En 2002, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini cette pratique de « méthode comprenant plusieurs disciplines, approches, connaissances et croyances sanitaires utilisant des médicaments développés à base de plantes, minéraux, traitements spirituels, mais aussi des pratiques manuelles utilisées de manière exclusive ou bien en association avec d’autres traitements, et ayant pour objectif de prévenir et soulager certains maux ».

Les bases de la médecine traditionnelle chinoise

Dans la tradition chinoise, le corps et l’esprit sont intrinsèquement liés. L’être humain serait donc constitué de substances vitales comme :

  • le QI : l’énergie, la force vitale qui circulent dans le corps et changent constamment ;
  • les essences, qui désignent le patrimoine génétique de chaque être, qui est renforcé ou modifié par les conditions de vie ;
  • l’esprit : l’organisation, la pensée, la créativité ;
  • le sang, qui nourrit le corps ;
  • les liquides : salive, larmes, liquides digestifs, sécrétions nasales et autres.

D’autre part, et d’après la théorie du Yin et du Yang, la dualité crée l’équilibre. Le Yin et le Yang décrivent les qualités du QI. Le premier correspond au froid, au féminin, à la nuit et au négatif. Le second est associé au chaud, au masculin, au jour et à la positivité. Lorsque ces deux forces sont équilibrées, on se sent bien et en bonne santé. À l’inverse, un déséquilibre provoque des maux, des maladies et un mal-être généralisé.

Dans la vision taoïste, cinq éléments naissent de l’opposition de ces deux forces (le Yin et le Yang), qui sont l’eau, le métal, le bois, le feu et la terre. On dénombre également six énergies célestes : humidité/sécheresse, chaud/froid, pression/dépression. Enfin, dans la pratique de la médecine traditionnelle chinoise, neuf de nos organes ont une importance capitale. Il s’agit du cœur, des poumons, du foie, des reins, de la rate, de l’estomac, des intestins, de la vésicule biliaire et de la vessie. On l’appelle souvent la médecine énergétique.

La médecine traditionnelle chinoise, une méthode efficace
La médecine traditionnelle chinoise pour le traitement des troubles

Les quatre grands principes de la médecine chinoise

La médecine chinoise traditionnelle repose sur des croyances bien ancrées dans son histoire. Ses différentes branches et techniques s’appuient toutes sur ces principes, selon lesquels nous sommes connectés à la nature. Nous sommes aussi dotées d’une capacité d’autoguérison innée, nous formons un tout intégré et la prévention est le meilleur des remèdes.

Le corps est un tout intégré

Chaque structure ou élément de notre corps fait partie intégrante d’un ensemble et lui est nécessaire. Nos émotions, notre esprit et nos structures corporelles appartiennent à un système complexe et interdépendant que notre QI (notre énergie ou force vitale) alimente. Chaque être est un univers à lui tout seul et un système interdépendant dont chaque partie est importante. Un déséquilibre, et c’est le système entier qui en pâtit.

Nous naissons avec une capacité d’autoguérison naturelle

Notre corps est un microcosme qui reflète le macrocosme. C’est donc un petit univers à lui seul. Et si la nature possède une capacité d’autoguérison, alors c’est notre cas aussi. En MTC, cette capacité d’autoguérison est innée : nous naissons tous avec cette ressource intérieure. La médecine traditionnelle chinoise nous aide à la retrouver lorsqu’elle est perdue ou difficile d’accès, mais celle-ci reste toujours présente. Elle est innée : nous naissons tous avec cette capacité.

Nous sommes entièrement connectés à la nature

Sur notre corps se reflètent les changements dans la nature. La médecine chinoise tient compte de l’emplacement géographique, de la saison, de l’état du corps et de la génétique, entre autres choses, tandis que la médecine allopathique ne tient compte que des problèmes de santé.

La prévention est le meilleur des remèdes

Notre corps envoie continuellement des signes qui informent sur notre état de santé. Ces signes ou symptômes sont souvent ignorés jusqu’à ce qu’il arrive quelque chose de plus grave, nous poussant à consulter. En médecine traditionnelle chinoise, ces signes ne sont pas ignorés. On apprend à les comprendre et à les interpréter. On prend aussi soin de soi dans un souci de prévention.

Les principales branches de la Médecine traditionnelle chinoise

Plusieurs disciplines, que l’on appelle parfois « branches », forment la médecine traditionnelle chinoise. Elles permettent aux praticiens de la MTC de proposer un traitement adapté aux patients. Celui-ci va restaurer l’équilibre énergétique du corps. Pour que les séances soient un succès, les praticiens dressent un bilan énergétique de leurs patients, ce qui permet de mieux définir leur profil énergétique et leurs besoins.

L’acupuncture

L’acupuncture est une pratique ancestrale qui consiste à insérer de petites aiguilles dans la peau superficielle. Celles-ci stimulent les tissus sous-cutanés et les muscles au niveau de points d’acupuncture spécifiques. L’acupuncture nous aide à maintenir l’équilibre entre les deux forces, le Yin et le Yang, ce qui permet un flux normal de QI dans le corps. Ainsi, l’acupuncteur contribue à restaurer la santé du corps et de l’esprit de son patient. L’acupuncture s’appuie donc sur la stimulation des points du corps où les méridiens énergétiques circulent. Elle est très utile pour déclencher les réactions analgésiques du corps et ainsi soulager les douleurs et maux.

L'acupuncture, principale spécialité de la médecine chinoise
L’acupuncture, spécialité de la médecine chinoise

Le massage Tui-Na

Le massage Tui-Na est une technique de médecine traditionnelle chinoise qui ressemble à l’acupuncture. Toutefois, ici, le praticien cible les points d’acupression avec ses doigts, et non avec des aiguilles. Le massage Tui-Na permet de réduire les douleurs et certains symptômes, tout comme le fait l’acupuncture. Il permet de rééquilibrer l’énergie vitale du corps, le QI, à travers la stimulation des points d’acupression du corps, qui sont sélectionnés par le praticien en fonction de chaque patient.

La moxibustion

La moxibustion est une technique ancestrale visant à stimuler les points méridiens et les points d’acupression du corps. Ici, le praticien brûle du moxa, un bâton en feuilles d’armoise moulue. D’après la médecine chinoise, la chaleur que ce bâton dégage permet de restaurer, d’améliorer et de maintenir le flux du QI dans le corps. La moxibustion s’utilise principalement dans le soulagement des douleurs chroniques, des douleurs menstruelles ainsi que des troubles digestifs.

La réflexologie

La réflexologie est une branche de la médecine traditionnelle chinoise, au même titre que l’acupuncture. Elle considère les pieds (dans le cas de la réflexologie plantaire) comme des liens directs vers la santé globale du corps, en raison de ses nombreuses terminaisons nerveuses. Le praticien exerce des pressions sur différents points du pied et de la voûte plantaire. Chacun de ces points est lié à un organe ou une partie de notre corps. Ainsi, le réflexologue localise les tensions et autres soucis et les soulage. La réflexologie se pratique aussi sur les mains, les oreilles, le visage et le crâne, permettant de réduire l’anxiété et de soulager les maux et les douleurs.

La réflexologie, une méthode issue de la médecine chinoise
La réflexologie, l’une des grandes spécialités de la médecine chinoise

Le Cupping (ventouses)

Le cupping est une pratique qui consiste à mettre en place des récipients en forme de demi-sphères ressemblant à des ventouses sur des zones spécifiques du corps. Le praticien chauffe les ventouses à l’aide d’une boule de coton ou de tout autre produit inflammable. Ensuite, il place cette source de chaleur à l’intérieur du récipient, de façon à éliminer l’oxygène qui s’y trouve. Le praticien ôte le produit inflammable et place la ventouse sur la peau du patient. Lorsque l’intérieur de la ventouse refroidit, cela crée une pression qui aspire la peau à l’intérieur de la ventouse. Le cupping améliore la circulation sanguine et contribue à soulager les tensions musculaires. De même, il favorise la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et de tissus.

La pharmacopée chinoise

Dans la médecine traditionnelle chinoise, les plantes ont une place importante. Et la médecine par les plantes également. Cette médecine recommande l’utilisation de plantes comme le ginseng, le gingembre, la cannelle et de nombreuses autres formant la pharmacopée chinoise. Le Materia Medica chinois est l’ouvrage de référence dans ce domaine. Il inclut des milliers de substances thérapeutiques dont les plantes sont les principales, mais il en existe aussi des substances minérales et animales utilisées en MTC.

La diététique chinoise

La diététique chinoise est une autre branche de la médecine chinoise, qui regroupe un ensemble de règles d’hygiène alimentaire. Sa pratique s’appuie sur des observations établies durant les précédents millénaires. Son objectif consiste à contribuer à la santé grâce à la constitution des produits de la nature. La diététique chinoise s’appuie aussi sur les bases de cette médecine ancestrale : les cinq éléments, le Yin et le Yang, le principe d’énergie universelle… Dans le cadre de la diététique chinoise, l’aliment nourrit nos besoins mentaux et physiques par le biais de l’énergie qu’il fournit. La nutrition chinoise est la première ligne de défense en termes de santé.

Tai-Chi ou Qi gong et exercices énergétiques

Le Tai Chi, le Qi gong et les exercices énergétiques se caractérisent par des mouvements lents, circulaires, continus, rythmiques et équilibrés. Ils regroupent la méditation, les exercices de relaxation et de respiration ainsi que des mouvements d’arts martiaux. Dans la Chine ancienne, on pense que cette pratique permet de prolonger la durée de vie et de réduire les risques de maladie. Tous ces exercices ont pour but de cultiver le QI et de le transmettre aux organes. En somme, de permettre une bonne circulation de l’énergie vitale dans le corps.

Les avantages de la Médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise est mondialement reconnue pour son ancienneté et pour son efficacité. Sa symbolique et sa philosophie lui sont propres et sont emblématiques : elles la caractérisent parmi les autres types de médecines. Mais quels sont ses avantages et ses domaines d’application ?

Une médecine aux domaines d’application multiples

En Occident, la médecine traditionnelle chinoise est une médecine complémentaire à la médecine allopathique. Elle ne peut se substituer à un suivi médical adapté. La MTC permet d’accompagner les personnes et de soulager ou traiter différents types de maux, de douleurs et de maladies comme :

  • les troubles du sommeil, les difficultés d’endormissement, les insomnies ;
  • les douleurs comme les maux de tête, les migraines ainsi que les douleurs dorsales, articulaires, rhumatismales ou musculaires ;
  • l’hypertension artérielle et les troubles cardiovasculaires ;
  • les problèmes de peau comme le psoriasis, l’acné, l’eczéma, l’urticaire, etc. ;
  • les affections ORL et leurs récurrences comme les bronchites, les rhinites, les sinusites…
  • la ménopause et ses symptômes, ses douleurs, ses maux ;
  • les troubles hormonaux, l’infertilité ;
  • les maux et désagréments de la grossesse (pour certaines branches de la MTC) ;
  • la conjonctivite, la cataracte et les maladies oculaires en général ;
  • les maladies neurodégénératives à travers un accompagnement personnalisé ; 
  • les problèmes bucco-dentaires : gingivites, douleurs dentaires, etc. ;
  • l’allergie : les maladies allergiques et leurs symptômes ;
  • les maux, maladies et douleurs liées au vieillissement (gériatrie).

La médecine allopathique identifie et soigne les symptômes. Le traitement dépend du diagnostic d’un médecin ou d’un spécialiste. Dans le cas de la médecine chinoise, les méthodes utilisées vont dépendre du type de déséquilibre rencontré, et donc du bilan énergétique du patient. On ne traite pas des symptômes en eux-mêmes, mais plutôt leurs causes, leurs origines. Le tout, en favorisant une circulation fluide de l’énergie dans l’organisme.

Une médecine sûre et utile

En Chine et dans le reste du monde, la médecine chinoise traditionnelle est reconnue comme utile face à de nombreux types de maladies. Elle est d’ailleurs l’une des principales médecines alternatives avec la naturopathie et l’ayurvéda (médecine ayurvédique indienne). C’est une médecine douce, complémentaire et naturelle. Lorsqu’elle est pratiquée par des professionnels certifiés, elle peut apporter un réel accompagnement aux patients, et beaucoup de soulagement. Pour qu’elle soit sûre, cette médecine doit s’adapter aux patients et ces derniers doivent respecter les contre-indications si elles les concernent, en fonction des spécialités et des plantes.

Une médecine avant tout préventive

Le saviez-vous ? Dans la Chine ancienne, les médecins chinois n’étaient payés que si leurs patients restaient en bonne santé ! La médecine allopathique agit en amont, lorsque les troubles, douleurs, maux et maladies sont présents et produisent déjà des symptômes. La médecine traditionnelle chinoise met avant tout l’accent sur la prévention, même si elle intervient aussi en traitement. En grande partie consacrée à la prévention, elle s’appuie sur une hygiène de vie saine et sur un équilibre des énergies vitales.

Les consultations en MTC sont toujours élaborées sur mesure et personnalisées. Des personnes qui présentent les mêmes symptômes auront forcément un protocole de soins différents incluant tout ou partie des différentes branches de la médecine chinoise. Le champ d’application des médecines traditionnelles est très vaste. Celle-ci tient compte des différentes facettes d’une seule et même personne. Il s’agit de son histoire, de son environnement, de ses maux physiques, de ses émotions… Elle nous considère comme un système en équilibre.

Une médecine qui s’adresse à tous

Chacun de nous peut profiter des bienfaits et des vertus de la médecine chinoise. Celle-ci s’adresse à tout le monde, y compris les jeunes enfants et les seniors. Bambins, enfants, adolescents, adultes, femmes enceintes, personnes âgées… Il existe très peu de contre-indications aux méthodes de MTC. Chaque personne reçoit des soins adaptés à ses particularités, à son âge et à ses éventuels problèmes de santé.

La médecine chinoise recherche à la source l’origine de la maladie ou du trouble. Elle agit ensuite sur les plans émotionnel, physique et psychologique, car tout est lié. Les personnes affectées par des symptômes aux niveaux émotionnel et/ou physique peuvent donc en bénéficier. De même, comme elle est avant tout préventive, elle permet une circulation saine de l’énergie dans le corps. C’est ainsi qu’elle évite qu’une maladie se développe ou s’installe.

Comment trouver de bons praticiens de médecine traditionnelle chinoise ?

Si toutes les branches de la médecine traditionnelle chinoise ne sont pas réglementées en France, il est important de trouver de bons praticiens. L’acupuncture par exemple ne peut être exercée légalement que par les sages-femmes et les médecins ayant obtenu un diplôme universitaire ou interuniversitaire. Il est donc intéressant de consulter les réseaux qui regroupent les praticiens de la médecine douce que vous recherchez, comme le réseau de Terra Naturel. Grâce à notre réseau, vous pouvez effectuer une recherche par spécialité et par ville, afin de découvrir tous les praticiens de confiance proches de chez vous. Il s’agit de praticiens certifiés soigneusement sélectionnés, ce qui vous permet de consulter en toute sérénité. Vous pourrez aussi lire les avis des autres patients ayant consulté les professionnels, afin de sélectionner au mieux le praticien en médecine douce que vous allez rencontrer. Enfin, n’hésitez pas à consulter notre magazine avec des articles complets sur les soins, la nutrition et la beauté au naturel !

Trouvez votre praticien en médecine chinoise

5/5 - (4 votes)

Praticiens, testez gratuitement votre visibilité sur internet !

Profitez d'un audit et de conseils pour augmenter votre visibilité, et attirer de nombreux patients à votre cabinet !

Dans la même catégorie

mood_bad
  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire