La naturopathie, qu’est-ce-que c’est ? Bienfaits et pratique

La naturopathie


La naturopathie est une médecine douce qui, comme son nom l’indique, s’appuie sur des principes naturels et holistiques. En héritière d’Hippocrate, précurseur de la médecine de l’Antiquité grecque, la naturopathie a été pratiquée en Occident jusqu’à l’apparition des médicaments chimiques au début du XXe siècle, ce qui a profondément bouleversé notre pratique médicale et fait tomber dans l’oubli nos médecins traditionnelles.

Or, les naturopathes font perdurer cette médecine antique et naturelle pour nous soigner. Qu’est-ce que la naturopathie ? Comment nous soigne-t-elle ?

Qu’est-ce que la naturopathie ?


D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la naturopathie se décrit comme un ensemble de « méthodes thérapeutiques qui encouragent le processus d’autoguérison du corps ». C’est une pratique générale des thérapies de santé naturelle, ce qui regroupe un vaste programme.

L’OMS la reconnaît comme étant la troisième médecine traditionnelle, aux côtés de la médecine traditionnelle chinoise et la médecine ayurvédique (médecine traditionnelle indienne). Il s’agit donc d’une médecine holistique qui tient compte des différents aspects de la personne. Elle cherche avant tout à agir sur la cause, et non sur le symptôme.

Comment fonctionne la naturopathie ?


Cette médecine naturelle est avant tout préventive. Elle vise à maintenir et/ou à rétablir la santé par le biais de méthodes et de moyens naturels. Le naturopathe s’appuie sur les points forts pour combler les faiblesses, cherchant ainsi à rétablir les capacités d’autoguérison propres à chacun.

Pour cela, il dresse un bilan de vitalité. Il ne s’agit pas d’un diagnostic médical, mais un moyen de mesurer le niveau de vitalité d’une personne, d’estimer ses carences et ses surcharges afin de stimuler et de renforcer ses propres capacités.

En tant que thérapeute et éducateur de santé, le naturopathe revêt une double mission. Dans un premier temps, le thérapeute permet à la personne de retrouver la santé. Il agit pour cela sur les causes de ses symptômes. Dans un second temps, l’éducateur de santé donne des conseils d’hygiène vitale.

Ces derniers ont pour but de permettre aux patients de conserver la santé sur un plus long terme. Le naturopathe est un guide sur le chemin de la santé. En aucun cas il ne doit créer une dépendance. Les patients deviennent des acteurs de leur propre santé, en autonomie.

À qui s’adresse la naturopathie ? Des contre-indications ?


La naturopathie s’adresse à tout le monde : hommes, femmes et enfants de tous âges et de toutes conditions physiques. Elle peut être utilisée dès le plus jeune âge à titre préventif, afin de régler au plus vite les dérèglements, dès leur apparition. On peut donc y avoir recours dès le moment où les pathologies aiguës font leur apparition, lorsque la force vitale est à son paroxysme.

S’ils sont naturels et alternatifs, les moyens proposés et mis en œuvre par le naturopathe sont tout à fait efficaces. Pour cette raison, il existe des contre-indications qui dépendent entièrement du profil de chaque personne. Pour les femmes enceintes, les huiles essentielles seront majoritairement déconseillées.

Il en est de même pour les enfants, les bébés, ainsi que les personnes aux intestins fragiles. Il est donc particulièrement important de s’entretenir avec son médecin et son naturopathe avant de bénéficier de ces soins holistiques.

Les grands principes de la naturopathie


Les trois principales techniques utilisées dans cette médecine non conventionnelle sont l’exercice physique, la nutrition et la gestion du mental, qui implique une meilleure gestion et une conscientisation des émotions. Chaque consultation auprès d’un naturopathe doit comporter des recommandations dans ces domaines.

Pour les autres techniques, qui sont au nombre de sept, elles ne sont pas nécessairement employées à chaque fois. Il s’agit du magnétisme, de la pneumologie, de la réflexologie (ostéopathie, shiatsu, acupuncture), des techniques manuelles (massages), de la phytologie, de la biokinésie et de l’hydrologie (sauna, bain, etc.).


Les 5-ismes

La naturopathie repose sur cinq principes, que l’on appelle les « 5-ismes ». Ils reflètent des valeurs :

  • Holisme : approche globale de l’être humain, tenant compte de ses différents plans : émotionnel, spirituel, socioculturel, physique, énergétique, mental, socioplanétaire…
  • Causalisme : approche différente de la maladie vis-à-vis de la médecine conventionnelle. On recherche les causes, non les symptômes.
  • Vitalisme : philosophie considérant l’énergie vitale comme un facteur de guérison et de santé. Le vitalisme est présent en médecine chinoise, ayurveda, en médecine arabe…
  • Hygiénisme : art de bien vivre et de bien se nourrir ;
  • Humorisme : tient compte des fluides qui composent notre organisme : sang, lymphes interstitielles, cellulaires et intracellulaires.

Primum non nocere

La pratique de la naturopathie repose également sur quatre piliers fondamentaux, sur lesquels reposent ces dix techniques.

En premier lieu, ne pas nuire. Comme le disait Hippocrate en son temps « face aux maladies, il faut avoir deux choses à l’esprit : faire du bien, et au moins ne pas faire de mal ». Le rôle du médecin est d’observer puis d’accompagner les symptômes. Symptômes qui sont considérés comme le signe que le processus de guérison est amorcé.

Pour les naturopathes, supprimer les symptômes sans s’intéresser à leur cause peut causer plus de mal que de bien : on parle alors de transfert morbide. En supprimant le symptôme sans intervenir sur la cause, celui-ci va disparaître avant de revenir sur un autre organe, souvent de façon amplifiée.

Vis medicatrix naturae

La nature a tout prévu et elle possède son propre pouvoir de guérison. Le corps humain en bonne santé est doté d’une capacité d’autoguérison qui va lui permettre à lui seul de recouvrer la santé. Toutes les forces de vie nécessaires pour cela sont déjà présentes au cœur de l’organisme. Le rôle du thérapeute est de faciliter l’accès à ces ressources internes, notamment en identifiant et en éliminant les obstacles qui s’y opposent.

Tolle causam

Ce troisième pilier consiste à découvrir la cause des symptômes et de la traiter. Hippocrate disait qu’il fallait rechercher la cause et la traiter, rechercher et traiter, rechercher et traiter. Le rôle du thérapeute n’est donc pas d’agir sur les symptômes, mais bien de rechercher la cause de la pathologie et d’intervenir directement sur celle-ci.

C’est ainsi qu’il est en mesure de rétablir l’équilibre naturel et d’éliminer une fois pour toutes les symptômes, sans risquer qu’ils reviennent sous des formes plus graves encore.

Docere

Le quatrième pilier de la naturopathie est l’enseignement. Le naturopathe doit enseigner à ses patients les règles qui régissent le fonctionnement de son corps. Et bien sûr, à en prendre soin naturellement. Les règles d’hygiène vitales sont celles qui regroupent tous les domaines de la vie.

Elles considèrent les interactions existantes entre les plans émotionnel, mental, physique et spirituel. Tous ces plans doivent être pris en considération afin de retrouver et de conserver une bonne santé sur le long terme.

Les bienfaits de la naturopathie


Quels sont les bienfaits de la naturopathie, l’une des médecines naturelles les plus pratiquées en France ? On lui attribue des bienfaits sur la prévention, mais aussi sur la restauration de la santé. Elle intervient face aux problèmes suivants :

  • troubles respiratoires chroniques ou répétitifs ;
  • fatigue ;
  • surpoids et obésité ;
  • troubles aigus bénins ;
  • troubles menstruels ;
  • anxiété, stress, déprime et dépression ;
  • troubles dermatologiques ;
  • affections arthritiques ou rhumatismales chroniques ;
  • vieillissement et troubles de l’âge ;
  • trouble du sommeil, etc.

La naturopathie pour prévenir les maladies

Le naturopathe donne à son patient des conseils personnalisés adaptés à son état de santé et à ses propres besoins. Les méthodes naturelles utilisées permettent au praticien de booster les défenses naturelles de son patient afin de prévenir au mieux les maladies bactériennes et virales. En outre, il peut aider ses patients à améliorer leur humeur et à lutter contre les épisodes de dépression saisonnière.

La naturopathie favorise le processus naturel d’autoguérison du corps, notamment face aux affections hivernales. D’autre part, en maintenant ou en restaurant une bonne hygiène de vie, le programme du naturopathe permet à cette médecine douce de soutenir les défenses de l’organisme face à certaines maladies.

En plus de renforcer le système immunitaire, la naturopathie peut aussi corriger les troubles qui l’affectent et qui sont à l’origine des allergies (dysfonctionnement du système immunitaire).

Des mesures alimentaires, diététiques et l’utilisation de remèdes naturels permettent d’améliorer les allergies en renforçant les défenses naturelles et les réactions immunitaires des patients.

Enfin, l’usage de la naturopathie aide à renforcer le fonctionnement du système lymphatique, qui participe activement au bon fonctionnement de l’immunité. En sommes, cette médecine douce favorise la prévention des maladies et augmente le potentiel d’autoguérison des patients.

La naturopathie pour perdre du poids

Les mesures hygiénodiététiques mises en place dans le cadre d’un traitement naturopathique ont très souvent des effets bénéfiques sur la perte de poids et le maintien d’un poids de forme chez le patient.

En fonction du profil de son patient, le naturopathe pourra effectivement être amené à proposer des mesures complémentaires adaptées qui faciliteront une perte de poids saine et durable.

La naturopathie implique une prise en charge globale (alimentaire, sportive) qui va permettre au patient d’adopter une hygiène de vie plus saine. Celle-ci est naturellement favorable à l’élimination des graisses superflues. Un poids de forme maintenu est gage de bonne santé !

La naturopathie pour perdre les kilos superflus
La naturopathie contribue à la perte de poids et au maintien du poids de forme

La naturopathie pour améliorer les symptômes du syndrome prémenstruel

Les modifications de l’hygiène de vie et notamment du régime alimentaire sont bénéfiques aux femmes atteintes du syndrome prémenstruel. Cela a un effet direct sur certains de ses symptômes. La vitamine D et le calcium interviennent directement dans le déclenchement de ce syndrome. Cela explique que l’alimentation joue un rôle clé ici.

Globalement, les trois principales méthodes employées en naturopathie (alimentation, exercice physique et gestion du mental) offrent des résultats considérables sur beaucoup de maux, douleurs et problèmes de santé. Tout se joue dans la personnalisation des mesures prises et du programme proposé par le professionnel.

Mais il faut aussi souligner que la naturopathie peut agir sur les troubles hormonaux, qui sont aussi à l’origine de nombreux symptômes. Au lieu de traiter ces derniers, on agit sur les perturbations hormonales grâce à des solutions naturelles. L’équilibre hormonal rétabli aura d’excellentes conséquences sur la santé.

La naturopathie contre l’arthrose

Notre mode de vie est souvent responsable de l’évolution du processus arthrosique. La naturopathie emploie des techniques naturelles et des plantes médicinales (gingembre, griffe du diable) qui ont fait leurs preuves dans la réduction des symptômes de cette maladie et de ses douleurs.

Des modifications du régime alimentaire peuvent aussi avoir pour effet de réduire les inflammations. Ce qui permet d’améliorer la qualité de vie des personnes qui souffrent d’arthrose. La naturopathie fonctionne de la même manière avec beaucoup de pathologies et elle démontre une réelle efficacité pour les patients qui en bénéficient.

La naturopathie contre les addictions

Le naturopathe peut accompagner ses patients dans l’arrêt de leur consommation de tabac, ou pour lutter contre toutes formes d’addictions. Il leur propose des mesures adaptées à leur état de santé et à leur profil afin de les aider à réduire leur dépendance et à mieux la dominer.

Face au tabac, il peut par exemple proposer des solutions à base de plantes comme le Kudzu, qui calme la dépendance en stimulant la production de dopamine. Certains compléments alimentaires et plantes peuvent aussi aider à soulager les symptômes du sevrage comme la fatigue (magnésium) ou la dépression (millepertuis). Ici, le programme sera, une fois de plus, à adapter à chaque individu.

Stopper son addiction avec la naturopathie
La naturopathie accompagne dans l’arrêt de toute forme d’addiction

La naturopathie face aux troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont un mal courant de notre siècle. La faute au stress, aux technologies et à beaucoup de nos habitudes de vie. En naturopathie, il est possible d’identifier les causes du manque de sommeil et de les traiter à la source avec des solutions naturelles pour favoriser un sommeil réparateur et un meilleur repos.

Les médecines alternatives offrent des résultats très pertinents dans le domaine du sommeil, comme la sophrologie ou l’acupuncture, par exemple. Ces médecines non conventionnelles sont tout à fait complémentaires.

La naturopathie pour améliorer l’humeur et gérer le stress

L’état de dépression légère, l’anxiété et le stress sont souvent des causes de consultation auprès des naturopathes. Ces professionnels peuvent effectivement venir en aide aux personnes qui y sont sujettes. La naturopathie aide à mieux gérer son stress et à lutter contre les sentiments d’anxiété et de dépression.

Le naturopathe va mettre en place pour son patient les approches les plus pertinentes pour y faire face, comme les exercices de respiration, la phytothérapie (thérapie par les plantes), l’aromathérapie, et l’hydrothérapie, par exemple. D’autres médecines douces complètent à merveille la naturopathie, en particulier dans ce cadre.

Comment choisir un naturopathe ?


Bien choisir son naturopathe est essentiel. Il faut s’assurer que celui-ci soit bel et bien diplômé, avant d’être compétent. Les formations pour devenir naturopathes ont lieu dans des écoles privées. En France, on distingue les hygiénistes naturopathes, les naturothérapeutes et les praticiens de santé vitaliste. En ce qui concerne la profession de naturopathe, elle n’est pas encore réglementée.

Ainsi, de nombreuses personnes s’en approprient le titre sans en avoir la formation ni les compétences. Pour éviter cela, vous pouvez consulter la liste des professionnels référencés sur le site de la Fédération européenne de naturopathie vitaliste ou solliciter un praticien dont le cursus a été validé par un organisme professionnel national.

Vous pouvez aussi trouver votre praticien auprès de Terra Naturel, où les patients ont la possibilité de recommander leur praticien. Votre naturopathe est bien entendu tenu au secret professionnel.

Comment se déroule une séance de naturopathie ?


Le plus souvent, une visite chez un naturopathe s’apparente à une visite dans une clinique classique. Néanmoins, l’approche n’est pas la même. Le naturopathe questionne ses patients sur leur santé générale, leur mode de vie, leur niveau de stress au travail, leurs habitudes alimentaires et sportives, etc.

Il va tenter de découvrir les causes profondes des symptômes ou des maladies ressentis avant d’intervenir.

Un mal de tête récurrent ne sera pas traité avec des médicaments analgésiques, contrairement à la médecine allopathique. Le naturopathe va s’intéresser à la cause des maux de tête avant de proposer un traitement : problème nutritionnel, trouble musculosquelettique, stress excessif, manque de sommeil, etc. Les traitements proposés seront bien sûr conformes à l’approche naturopathique.

Une première séance de naturopathie dure le plus souvent une heure à une heure et demie. Les visites qui suivent sont plus courtes, et durent généralement entre trente et quarante minutes. Un programme est défini avec le praticien, qui donne à son patient un certain nombre de conseils à mettre en œuvre.

Quelle prise en charge pour la naturopathie ?


Lorsqu’il s’agit de médecines douces comme la naturopathie, il n’y a généralement pas de prise en charge de la part de la Sécurité sociale. En France, elle n’est pas officiellement reconnue comme une spécialité médicale. Les consultations chez les naturopathes ne sont donc pas remboursées.

Leur prix moyen est compris entre cinquante et quatre-vingts euros, voire plus. En revanche, les mutuelles de santé prennent souvent en charge une partie des soins de naturopathie. Il s’agit de remboursements partiels qui peuvent être de 25 euros ou plus par séance.

Il convient pour chaque patient de se renseigner auprès de sa mutuelle ou de comparer les offres proposées par les différents organismes s’il souhaite en changer. De plus en plus de mutuelles proposent des forfaits annuels intéressants pour couvrir les soins en médecines non conventionnelles de leurs clients. Naturopathie, ostéopathie, acupression, hypnose, sophrologie, réflexologie plantaire, etc.

Vous cherchez un naturopathe près de chez vous ?

N’hésitez pas à consulter nos naturopathes par villes, afin de trouver le praticien qui vous convient.

4.5/5 - (4 votes)

Praticiens, testez gratuitement votre visibilité sur internet !

Profitez d'un audit et de conseils pour augmenter votre visibilité, et attirer de nombreux patients à votre cabinet !

Dans la même catégorie

mood_bad
  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire