La Sophrologie: Bienfaits, définition, techniques

La sophrologie

La sophrologie s’adresse à toutes les personnes qui cherchent à améliorer leur existence, à se détendre et à développer leur bien-être à travers un entraînement du corps et de l’esprit. Cette méthode spécifique de relaxation ne soigne pas. Elle n’est pas une médecine, mais plutôt un outil de développement personnel et de maîtrise de soi. Mais son efficacité n’en est pas moins réelle. Voici tout ce qu’il faut savoir à son sujet.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

La sophrologie est une technique de relaxation née dans les années 1960 sous l’impulsion d’un neuropsychiatre Alfonso Caycedo. Pour cette raison, on parle de sophrologie caycédienne. Il s’agit plus exactement d’une approche psychocorporelle qui vise à détendre le corps à l’esprit à travers des exercices divers et variés. Ceux-ci associent la méditation, la visualisation, les exercices de respiration, les mouvements doux, l’hypnose, la conscience corporelle et la pleine conscience.

La sophrologie est une méthode exclusivement verbale : elle n’a aucune implication tactile.

Les piliers de la sophrologie

La sophrologie s’appuie sur trois piliers : la visualisation, la relaxation et la respiration. La visualisation consiste à mobiliser des souvenirs heureux afin de transformer votre vision de l’existence et de l’avenir. Elle permet d’anticiper une situation anxiogène de façon positive, de se projeter dans l’avenir avec sérénité…

La relaxation porte essentiellement sur la détente corporelle et mentale, afin de se reconnecter à nos sensations profondes et positives. Quant à la respiration, elle permet une meilleure gestion de ce ressenti : elle va de pair avec la relaxation et la visualisation. Ces trois techniques sont complémentaires.

À qui s’adresse la sophrologie ? Des contre-indications ?

La sophrologie s’adresse à tout le monde : les enfants, les adolescents, les adultes, les femmes enceintes et les seniors. Toutes les personnes qui ressentent un besoin d’apaisement face à l’anxiété ou au stress, ainsi que les personnes qui souffrent de maladies et de douleurs chroniques peuvent y avoir recours. Il en est de même pour les femmes enceintes, les patients en fin de vie et les personnes suivies pour des pathologies chroniques ou neurodégénératives. Étudiants, sportifs, parents, enfants, adolescents, seniors… Cette forme de thérapie permet d’améliorer la qualité de vie de tous.

Il n’existe d’ailleurs aucune contre-indication à la pratique de la sophrologie : elle est sécuritaire et accessible à tous. Il est toutefois nécessaire d’adapter cette pratique en cas de troubles psychiatriques graves. Elle sera proscrite durant les phases délirantes. Dans ce cas, l’aval d’un médecin spécialisé est nécessaire. D’autre part, comme elle est exclusivement verbale, cette méthode est inaccessible aux personnes atteintes d’une surdité complète. Enfin, en l’absence d’une motivation de l’intéressée, elle risque de manquer d’efficacité.

Dans quels cas utilise-t-on la sophrologie ?

Les raisons de pratiquer la sophrologie ne manquent pas. Cette méthode a d’ailleurs prouvé son efficacité à maintes reprises, dans de multiples champs d’application comme les suivants :

  • la gestion du stress et des émotions ;
  • la lutte contre la dépression et ses symptômes ;
  • les difficultés d’apprentissage et de concentration ;
  • l’adaptation au changement ;
  • les troubles du sommeil et de l’endormissement ;
  • l’accompagnement au traitement des maladies neurodégénératives ;
  • le contrôle des phobies et des addictions ;
  • la gestion des différentes étapes de la vie : enfance, adolescence ;
  • la gestion de la douleur en cas de maladies ou blessures ;
  • la préparation d’un événement qui nécessite des capacités physiques ou intellectuelles spécifiques : prise de parole en public, accouchement, événement sportif, examen scolaire, etc.

Les quatre grands principes de la sophrologie

La sophrologie et son fonctionnement reposent sur quatre principes fondamentaux que voici.

Le principe de schéma corporel

Le principe du schéma corporel s’appuie sur une représentation acceptable et réaliste de son propre corps, et des limites qu’il connaît. Il invite donc à travailler sur son ressenti corporel afin d’atteindre une certaine harmonie de vie. Le schéma corporel correspond au vécu intérieur que nous avons de notre corps. L’intégrer consiste à prendre conscience de cette réalité que nous vivons, au niveau des sensations et des émotions que nous ressentons/éprouvons. Celles-ci s’expriment de différentes façons : oppression dans le plexus solaire, boule au centre, chaleur au niveau du cœur, etc. Nos cinq sens nous aident à ressentir ces expressions internes. L’intégration du schéma corporel, qui se fait et se renforce au fil des séances, nous permet d’acquérir une meilleure maîtrise de notre corps.

Le principe de la réalité objective

Le principe de la réalité objective consiste à devenir le plus objectif possible vis-à-vis de sa propre personne, de son environnement et des autres. Le tout, sans porter de jugement de valeur, mais en prenant soin de considérer les choses pour ce qu’elles sont véritablement. Ce principe consiste tout simplement à prendre du recul. Pour cela, on entre dans un nouvel état modifié de conscience : le niveau sophro-liminal. Cet espace nous donne une vision plus large de notre propre situation, et donc plus objective. On se défocalise alors des aspects négatifs de notre vie, afin de mieux appréhender ses côtés positifs. L’esprit moins préoccupé, on peut mieux voir ce qui ne nous apparaissait pas auparavant.

Le principe de l’action positive

Le principe d’action positive implique d’avoir conscience des conséquences de ses actes, et d’essayer d’en mesurer les aspects positifs dans le but de les valoriser. Ici, l’objectif est d’agir en pleine confiance afin de gagner en confiance. Les effets positifs ont un impact sur le corps, et vice versa. Ce principe s’appuie sur l’idée que le corps et l’esprit interagissent de façon permanente. Par conséquent, tout positif appliqué à l’un aura des répercussions positives sur l’autre.

Le principe de l’adaptabilité

Le principe d’adaptabilité est défini par la capacité à conserver un avis positif, à réagir avec créativité aux nouvelles situations et aux changements et à gérer le stress. Il implique la facilitation du processus de changement que la sophrologie propose vis-à-vis des difficultés que l’on rencontre communément. L’adaptabilité suggère de changer les actions menées et les comportements adoptés pour atteindre un objectif que nous ne parvenons pas à atteindre seul(e). L’une des grandes forces de la sophrologie réside dans le fait qu’elle nous invite à sortir de notre zone de confort en nous apportant du mieux-être à chaque étape.

Les bienfaits de la sophrologie

Quels sont les bienfaits de la sophrologie ? Dans quels domaines s’applique-t-elle et comment fonctionne-t-elle ?

La sophrologie contre la douleur

Maux de tête, de ventre, de dos… Les douleurs sont dans un grand nombre de cas des manifestations de dérèglements de notre organisme. Parfois, notre esprit les crée pour nous alerter et nous sommer de faire une pause, notamment lorsque nous sommes submergés par notre environnement. Les troubles musculo-squelettiques et le stress au travail en sont un très bon exemple. La sophrologie et les autres médecines douces aident les personnes à mieux vivre avec ces douleurs et à retrouver un équilibre entre le mental et le corps. Si les douleurs ne vont pas disparaître, elles seront nettement mieux supportées. Beaucoup de cliniques et d’établissements de santé font appel à un sophrologue pour le suivi des patients. En particulier pour le suivi de ceux qui souffrent de douleurs chroniques.

soulager les douleurs avec la sophrologie
La sophrologie permet de réduire les sensations douloureuses

La sophrologie durant la grossesse

La sophrologie est souvent proposée en séances de préparation à la naissance des futures mères (sophrologie prénatale). Elle les aide à vivre les derniers mois de grossesse avec plus de confiance et de sérénité. Mais également de mieux appréhender le moment de l’accouchement, qui est une source de peurs et d’angoisse pour beaucoup de femmes.

La sophrologie leur permet de mieux vivre les sensations désagréables associées aux changements physiques qu’elles subissent. Les techniques de respiration et de visualisation aident également les femmes à anticiper de façon positive leur accouchement qui approche. La sophrologie leur offre des outils précieux pour mieux gérer la douleur et être plus détendue tout au long de ce processus naturel, notamment lorsqu’un accouchement sans péridurale est envisagé. Elle peut aussi les aider à mieux récupérer après chaque contraction. Pour une efficacité optimale, on recommande de débuter les séances de sophrologie au cinquième mois de la grossesse.

La sophrologie contre le stress

Le stress, l’anxiété, l’angoisse, les peurs, les phobies… Ce sont tous des motifs de consultation récurrents en sophrologie. Cette méthode apprend à lâcher prise et à mieux gérer ses émotions en situations génératrices de stress. Au fil des séances, les patients se préparent à surmonter des événements importants, ou des moments qu’ils redoutent. La sophrologie permet aussi de lutter contre la dépression.

Dans la sphère professionnelle, la sophrologie aide à mieux supporter les situations stressantes comme les changements organisationnels ou la surcharge de travail. Elle peut véritablement servir à améliorer la cohésion d’équipe, le travail en groupe et le collectif à chaque séance.

Réduire le stress grâce à la sophrologie
Faire des séances de sophrologie permet de lutter contre le stress quotidien

La sophrologie et le sommeil

La sophrologie accompagne les personnes qui rencontrent des troubles du sommeil, des difficultés d’endormissement ou des réveils nocturnes. Elle aide à soulager les troubles légers liés à de mauvaises habitudes de vie ou à un mode de vie stressant, fatiguant. Ici, on mobilise essentiellement des exercices de respiration et de relaxation, auxquels on ajoute des techniques de visualisation afin de bien préparer sa future nuit. De même, les insomnies répétées sont souvent une source d’angoisse pour les personnes qui en souffrent, ce qui contribue à aggraver le problème. La sophrologie est aussi mobilisée sur cet aspect. Elle peut considérablement et rapidement améliorer vos nuits.

La sophrologie pour mieux vivre l’enfance ou l’adolescence

Le sophrologue s’adapte à l’âge de ses patients. L’enfance et l’adolescence peuvent être des périodes de transition difficiles. Difficultés à dormir, émotions fortes, manque de concentration ou de confiance en soi, stress… À chaque période de la vie correspondent ses difficultés ! Mais ces périodes sont inévitables, et leurs désagréments aussi. Toutefois, la sophrologie fait partie des méthodes douces que l’on peut proposer aux jeunes pour mieux vivre ces étapes de la vie. Bien entendu, le contenu des séances sera adapté aux problèmes de chacun et à des objectifs spécifiques : renforcer sa confiance, développer sa concentration, mieux vivre les changements du corps, réguler le sommeil, mieux gérer son stress et ses émotions, etc.

La sophrologie chez les seniors

La sophrologie est une méthode naturelle qui accompagne les seniors dans le vieillissement et tous les désagréments qui y sont associés. Elle aide à mieux vivre, à mieux supporter les douleurs, les problèmes de mémoire ou de sommeil. Cette méthode de relaxation s’avère également utile en cas de douleurs chroniques, puisqu’elle apporte un bien-être physique et mental précieux pour la détente corporelle. Enfin, on peut l’utiliser pour mieux accepter les changements physiologiques majeurs que le vieillissement entraîne comme le manque d’énergie ou les changements d’apparence.

En outre, la sophrologie est de plus en plus utilisée pour accompagner les patients face aux maladies neurodégénératives. C’est le cas pour la maladie d’Alzheimer : cette technique de relaxation est un outil supplémentaire dans la stimulation des patients. Elle aide à restaurer le lien des patients avec leur corps, à réactiver la pensée, se libérer du stress, travailler sur l’image…

Comme elle favoriserait la plasticité neuronale, elle serait aussi utile aux patients atteints d’une pathologie neurologique dégénérative ou non, et notamment pour la maladie de Parkinson.

Accompagner les séniors avec la sophrologie
La sophrologie permet aux séniors de mieux vivre leurs douleurs, et autres problèmes de santé

La sophrologie pour une sexualité épanouie

Pour faire face aux problèmes sexuels, la sophrologie propose et apporte un accompagnement bénéfique dans le traitement des troubles de la sexualité. En tant que méthode de relaxation dynamique, elle associe le travail sur le mental et le corps pour retrouver une certaine harmonie et une sexualité épanouie. Ses bienfaits sur le stress ou l’anxiété se ressentent aussi à ce niveau. En effet, la sophrologie permet une meilleure gestion du stress. Les outils le plus souvent employés dans ce cadre sont la visualisation positive et la relaxation dynamique.

La sophrologie agit sur différents points comme l’abaissement du seuil des préoccupations, la revalorisation de l’image de soi et la réactivation du désir. L’un des objectifs de la sophrologie dans ce domaine est aussi de créer des points d’ancrage positifs. On peut l’utiliser pour déprogrammer les expériences traumatiques.

Comment choisir un sophrologue ?

Le métier de sophrologue est reconnu par l’État, bien qu’il ne nécessite pas de diplôme d’État. Toutefois, il est obligatoire d’être titulaire d’un diplôme ou d’un certificat de praticien de la sophrologie pour devenir sophrologue. Il faut néanmoins préciser qu’il existe plusieurs courants de sophrologie, que quatre types d’écoles proposent :

  • les écoles caycédiennes, qui sont directement affiliées à la fédération Alfonso Caycedo ;
  • les écoles d’inspiration caycédiennes, qui ne sont pas affiliées à la fédération bien qu’elles s’inspirent de la sophrologie caycédienne ;
  • et les écoles non caycédiennes, qui ont été développées par les anciens collaborateurs d’Alfonso Caycedo.

Pour obtenir une certification professionnelle ou un diplôme, un praticien doit avoir suivi 300 heures de formation auxquelles s’additionnent des heures de travail personnel régulier et de l’entraînement aux pratiques de la sophrologie. Les formations à distance ne sont pas validées par les syndicats professionnels ni par les E.G.F.

Pour bien choisir son sophrologue, il est important de se renseigner sur ses qualifications. Se fier au bouche-à-oreille (grâce aux appréciations de proches) et aux intermédiaires de confiance peut aussi aider à trouver un bon professionnel. N’hésitez pas à consulter notre réseau afin de trouver un sophrologue près de chez vous.

Comment se déroule une séance de sophrologie ?

Une séance de sophrologie dure environ une heure. Elle ne nécessite aucun matériel ni aucune tenue particulière. Elle se pratique assise, debout ou même en position couchée pour celles et ceux qui s’y sentent à l’aise. Les séances peuvent être collectives ou individuelles. Dans le cadre d’un accompagnement individuel, le thérapeute adapte son protocole au patient, afin de permettre l’atteinte de ses objectifs propres. L’approche est plus globale lorsqu’il s’agit de cours collectifs. La durée des séances est toujours d’approximativement une heure.

En séances individuelles, le sophrologue s’entretient de prime abord avec son patient. Il cherche ainsi à comprendre ses besoins et à adapter la première séance (et celles à venir) à ce dernier. Il va ensuite lui présenter son déroulé en détail au patient. Le thérapeute choisit des exercices en recherchant avant tout la détente corporelle et mentale de son patient, afin de lui permettre de se reconnecter à ses sensations corporelles agréables, sans souffrir de tensions musculaires. S’y mêlent les exercices de respiration, puis la méditation, la visualisation… Le tout, de façon à l’aider à atteindre ses objectifs, quels qu’ils soient.

Quelle prise en charge pour la sophrologie ?

La sophrologie est considérée comme une médecine non conventionnelle et au même titre que la naturopathie, elle n’est pas réglementée en France. À ce titre, la Sécurité sociale ne propose pas de prise en charge, hors exceptions. Elle peut être prise en charge dans le cas d’une préparation à l’accouchement et uniquement si elle est réalisée par une sage-femme agréée. Dans ce cas, la Sécurité sociale peut prendre en charge une ou plusieurs séances de sophrologie pour la femme enceinte, à condition qu’elle entre dans le cadre des huit séances de préparation à l’accouchement prévues.

En outre, certaines mutuelles proposent des remboursements partiels ou globaux de ces prestations. Le plus souvent, ils entrent dans le cadre d’un forfait annuel. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre organisme de mutuelle, ou de les comparer si vous avez l’intention d’en changer. Certaines proposent d’excellentes prestations pour toutes les médecines non conventionnelles comme l’acupuncture, la réflexologie, l’hypnose, etc.

N’hésitez pas a consulter notre réseau afin de trouver un sophrologue près de chez vous.

Voir les pratiques de la Sophrologie

5/5 - (1 vote)

Praticiens, testez gratuitement votre visibilité sur internet !

Profitez d'un audit et de conseils pour augmenter votre visibilité, et attirer de nombreux patients à votre cabinet !

Dans la même catégorie

mood_bad
  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire