Malaise vagal: que faire et qu’est-ce que c’est exactement ?

malaise vagal que faire

Stress, peur, chute de tension, déshydratation, douleurs extrêmes, fortes chaleurs, le malaise vagal peut toucher n’importe qui, à n’importe quel âge. Dans cet article nous allons voir ensemble ce qu’est exactement un malaise vagal et que faire pour vous soulager.

Qu’est-ce qu’un malaise vagal ?


Un malaise vagal est un évanouissement résultant d’une baisse brutale du rythme cardiaque ou de la pression artérielle. C’est le manque de sang et d’oxygénation du cerveau dus à cette chute qui provoque la perte de connaissance de la personne. Cette perte de connaissance est généralement très brève, la personne reprend ses esprits en quelques secondes.

Le malaise vagal provient du nerf vague. Il fait partie de la dixième paire de nerfs au niveau du crâne, et son rôle est de réguler les battements du cœur, pour l’empêcher de battre trop rapidement. En cas de stress ou de peur par exemple, le cœur va s’emballer et battre de plus en plus fort. Le nerf vague va donc donner l’ordre au cœur de ralentir, mais celui-ci va envoyer moins de sang dans les artères et provoquer une chute de tension, pouvant alors être l’une des causes du malaise vagal.

Malgré le fait que ces deux types de malaises aient les mêmes causes et symptômes, ne pas confondre malaise vagal et malaise lipothymique (ou la lipothymie) dont la seule différence est qu’il n’y a pas de perte de connaissance dans le cas de la lipothymie contrairement au malaise vagal.

Quelles sont les causes du malaise vagal ?


Les principales causes du malaise vagal sont:

  • de fortes chaleurs
  • la peur ou le stress (angoisses/claustrophobie)
  • une station debout prolongée
  • la vue du sang/prise de sang
  • effort physique intense
  • douleurs extrêmes
  • changement de posture trop brusque (assis/debout trop rapide)
  • fatigue très intense (grossesse par exemple)

Tous ses facteurs favorisent la stimulation du nerf vague, ce qui déclenche alors le malaise et la brève perte de connaissance.

Ce type de malaise est généralement bénin, mais nécessite d’être pris en charge par le médecin s’il devient régulier et fréquent. Attention, ne pas confondre malaise vagal avec hypoglycémie (chute du taux de sucre dans le sang). Celle-ci ne survient que chez les sujets diabétiques. Elle n’existe pas chez les personnes non diabétiques, il s’agit simplement d’un malaise vagal.

Quels en sont les symptômes ?


Lorsque le malaise vagal survient, certaines personnes n’ont pas de signes avant-coureurs. Cependant, beaucoup d’autres personnes ressentent des sensations telles que:

  • une soudaine sensation de chaleur dans tout le corps
  • des sueurs froides
  • des nausées
  • une vision floue
  • des vertiges
  • une faiblesse générale (les jambes ne portent plus)
  • une pâleur du visage
  • une hyperventilation (respiration plus rapide)

Malaise vagal, que faire ?


Dès l’apparition des premiers symptômes du malaise vagal, vous vous demandez peut-être que faire pour aller mieux et éviter la perte de connaissance. Voyons ensemble les premiers gestes à effectuer.

  • Favoriser le retour sanguin: si vous pouvez vous allonger, surélevez les jambes pour aider le sang à remonter vers le cerveau Si vous n’avez que la possibilité de vous asseoir, faites-le et penchez la tête en avant entre les jambes pour favoriser le retour sanguin
  • Se mettre à l’aise: déboutonner ses vêtements, desserrer la ceinture pour mieux gérer sa respiration
  • S’hydrater: boire un verre d’eau fraîche, se mouiller le visage avec de l’eau ou bien utiliser une brume d’eau rafraîchissante

Au bout de quelques secondes, vous devriez vous sentir déjà mieux. S’il y a eu une perte de connaissance, prenez le temps de vous reposer quelques instants avant de reprendre vos activités.

Dans quels cas doit-on appeler les secours ?


Le malaise vagal est un malaise généralement bénin, dont la personne se remet facilement et rapidement après quelques minutes de repos. Cependant, dans certains cas, un malaise doit être pris en charge immédiatement par les secours. Voici les cas d’urgences:

  • s’il s’agit d’une femme enceinte
  • si la personne est confuse, éprouve des difficultés à s’exprimer
  • présence de troubles de la vision, audition
  • problèmes de relâchement au niveau de la vessie et des intestins
  • des difficultés respiratoires
  • une chute en s’évanouissant quelle que soit la hauteur et surtout si des douleurs sont ressenties ou si un choc à la tête eu lieu
  • si la personne n’a pas repris connaissance au bout de 5 minutes
  • sensation de douleurs ou pression thoracique

En cas de malaises fréquents, consultez rapidement votre médecin afin qu’il détermine les causes exactes de la survenue de ces malaises et que vous puissiez les éviter au mieux si cela est possible.

Les personnes les plus à risque de faire un malaise vagal sont généralement:

  • les personnes sous traitements tels que les antidépresseurs, hypotenseurs
  • les personnes diabétiques
  • les femmes (changements hormonaux, grossesse ou menstruations)
  • adolescents ayants parfois certaines carences nutritives
  • personnes épileptiques
  • les personnes âgées
  • les personnes sensibles aux fortes chaleurs

Comment éviter le malaise vagal ? Remède de grand-mère


Malheureusement, il n’existe pas de remède de grand-mère contre le malaise vagal. En revanche, si vous avez consulté votre médecin et que vous connaissez la cause de vos malaises, vous avez peut-être la possibilité de les prévenir et d’en réduire considérablement leur survenue. Voici donc quelques suggestions qui pourraient vous être utiles.

Limiter le contact avec les éléments déclencheurs ou aggravants

Par exemple, si vos malaises sont principalement causés par le stress, accordez-vous des moments de détente, au calme, seul ou en famille. Vous avez aussi la possibilité de prendre des infusions à base de plantes apaisantes telles que:

passiflore, mélisse et ginseng pour réduire le stress et éviter les malaises
Les plantes qui détendent pour réduire le stress

Pratiquer une activité physique régulière modérée

Continuer la pratique d’une activité physique est très important pour maintenir notre organisme en bonne santé. Cependant, si vous êtes sujet au malaise lors d’un effort physique important, régulez le temps d’effort ou bien pratiquez plutôt une activité favorisant la détente telle que le yoga, la marche, le vélo, la natation. Ces types d’activités sont tout aussi intéressants pour le bien-être de votre corps, mais vous demanderons moins d’efforts que certains sports plus extrêmes.

Un régime alimentaire adapté

Que l’on soit sujet au malaise vagal ou non, avoir un régime alimentaire sain et équilibré est primordial pour notre santé physique et mentale. Lorsque vos malaises sont dus à des troubles alimentaires, tels que des carences en vitamines et minéraux notamment chez les adolescents qui sont en pleine croissance et qui ne prête pas forcément attention à ce qu’ils mangent, des malaises peuvent survenir. En effet, privilégiez une alimentation riche en vitamines, minéraux, sel, qui permettrons de réduire l’apparition des malaises en maintenant des taux équilibrés dans le sang. Le sel permet en grande partie de maintenir un bon volume sanguin dans le corps.

S’hydrater régulièrement de la bonne manière

De manière générale, il est recommandé à toute personne de boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour, pour maintenir une hydratation parfaite de l’organisme. Mais boire beaucoup d’eau est d’autant plus important lorsque l’on est sujet au malaise, et encore plus lors des grosses chaleurs de l’été.

Attention cependant, nous sommes nombreux à faire l’erreur de boire de l’eau très fraîche en été, car cela nous procure une sensation de rafraîchissement très agréable. Malheureusement, une eau trop fraîche ne nous hydrate pas aussi bien que ce l’on pourrait croire.

En effet, une eau trop froide va provoquer un réchauffement supplémentaire du corps qui est un moyen de défense pour combattre le froid. C’est pourquoi, pour une hydratation parfaite, il est conseillé de boire une eau tempérée proche de la température corporelle.

Conclusion


Le malaise vagal est surprenant mais bénin la plupart du temps. Si cela vous arrive de manière régulière et fréquente, une consultation chez le médecin pour lui en faire part est inévitable pour connaître la cause de ce phénomène et anticiper les prochains malaises. Appliquez les gestes simples cités plus haut dès l’arrivée des premiers symptômes, principalement pour éviter une chute qui pourrait être dramatique. Maintenez un bon équilibre dans votre hygiène de vie, des repas sains et équilibrés, une bonne hydratation, de la détente et des activités physiques maintenues mais adaptées à votre état de santé ne seront que bénéfiques et réduirons considérablement l’apparition de vos malaises vagaux.

Cet article pourrait aussi vous intéresser

Comment les plantes vont vous aider à vous détendre

  • Cedars Sinai-Vasovagal syncope
  • Oxford Academic-The management of vasovagal syncope (2016)
  • Fairview-Understanding vasovagal syncope
  • Mayo Clinic-Vasovagal syncope (2018)
3.9/5 - (8 votes)

Praticiens, testez gratuitement votre visibilité sur internet !

Profitez d'un audit et de conseils pour augmenter votre visibilité, et attirer de nombreux patients à votre cabinet !

Dans la même catégorie

mood_bad
  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire